Une vie? Une routine!

Publié le par Réveil-picard


http://www.autre-jeunesse.com/wp-content/uploads/2009/10/autoc_conso2.jpg







Naissance, tu connais une enfance bercée par l’amour familial et le confort de ton foyer. Tu grandis ignorant tout de la vie réelle, tu l’apprends à tes dépends, connais un système éducatif plus que médiocre, vois autour de toi une connerie innommable et une haine que l’on te laisse paraître comme normales. Bien sûr ce n’est que la face cachée de réalité. Tu entres dans la vie active, tu vois alors des inégalités injustifiées, tu trimes pour un salaire trop bas alors que le patronat, les racailles et nombre de parasites s’en mettent plein les poches sur ton dos…Tu t’échines à la tâche, tu travailles dur et tôt ou tard, si tu ne l’as pas déjà trouvée, tu rencontre LA personne qui changera ta vie, cette personne pour laquelle tu nourris un amour sincère et profond, cette personne pour laquelle tu donnerais ta vie, celle avec qui tu fondes ton foyer et tu as des enfants. Tes enfants grandissent et déjà tu vois que tout recommence, manipulés avant de savoir marcher (Symbole commercial du père Noël, manipulation télévisuelle dans les programmes pour la jeunesse, système éducatif endoctrinant,…), tes enfants connaitront ta vie en pire (je me base sur l’évolution actuelle des choses)
Maintenant je te demande de réfléchir à ça, je t’invite à suivre de près l’actualité (pas de regarder les infos, mais de te renseigner auprès de médias sûrs et libre, exemple : novopress ), constate par toi-même la merde qui guette tes enfants. Veux-tu vraiment ta progéniture subisse une existence humiliée et perdue ?
Pense à tes aïeux qui ont trimé, qui sont morts pour te léguer cette belle terre et sa culture. Ils ont toujours suivi un mode de vie guidé par l’Aïdos (ancien grec, mot difficile à traduire qui signifie « le respect religieux et la honte qui retiennent les hommes de faire le mal et aussi le sentiment qu’un homme prospère doit éprouver en présence des infortunés) et leur façon d’être, la façon de vivre de leurs pères : ils restaient fidèles à leurs traditions, ils assumaient pleinement et rendaient honneur à leur identité qui faisait leur fierté. Ils ont toujours su garder leur liberté, sachant se révolter quand il le fallait. Oublie ce peuple de lâches qui laisse une armée de « djeuns » semer le chaos dans nos rues et une poignée de corrompus les enchainer, repense à nos pères qui sont morts lors des nombreuses révoltes du peuple, quand nous n’étions pas endormis par ce bien être matériel et cette facilité utopique.
Rappelle-toi cette époque où les hommes ne se craignaient pas, ils se saluaient poliment dans la rue, ils étaient aimables entre eux et festoyaient tous ensemble dans de grandes fêtes joyeuses, rythmées par de vieux chants du pays et arrosées de bière, dans ces fêtes la haine n’était pas présente, le mode de vie et de pensée de ses hommes l’interdisait…Maintenant, rappelle-toi cette bande de racaille qui t’as agressé quand tu sortais d’un bar, rappelle-toi ces personnes qui passaient indifférentes quand tu te faisais tabasser, rappelle toi ce SDF ignorait de tous qui est mort de froid ,…Dans cette société moderne, toute idée de fratrie ou de solidarité et abolie…
Rappelle-toi cette époque où l’homme blanc n’était pas complexé, celui où il était fier de son passé. Cette époque où les français formaient une véritable communauté, tous regroupés sous la même bannière, ils avaient tous un point commun; ils se revendiquaient tous comme français et fiers de l’être (quoi de normal quand on vit en France ?).
En ces temps qui nous paraissent bien lointains, nous étions conscients de notre héritage culturel, notre peuple prospérait, notre gouvernement était bon et juste, le pays était aimé. Cette époque n’est pas révolue, déjà la révolte s’organise, ses couleurs s’affichent dans nos rues, ses acteurs se montrent, se font entendre et diffusent son message. Cette révolte se veut proche de notre peuple et de notre culture. Nous sommes, et serons toujours plus, présents dans les domaines associatifs et sociaux (Solidarité Des Français, Solidarité Kosovo, Soulidarieta, Solidarité alsacienne,…). Nos actions ne sont pas guidées par un but philanthropique mais par le simple bon sens, à nos yeux, il est juste normal d’aider les nôtres qui sont démunis et ont besoin de notre solidarité.
Déjà nos chants lointains se font entendre, l’alternative enracinée que nous offrons se fait de plus en plus séduisante de par ses valeurs et sa sincérité. Notre mode de vie refuse toute idée de médiocrité ou de conformisme politiquement correct. Nous nous voulons bien sûr proches de notre identité, de nos idiomes, nos traditions, de nos fêtes, nos héros, de tout ce qui a fait notre grandeur et nous vivons pour que toutes ces choses magnifiques ne dorment plus, qu’elles redeviennent un mode de vie.
Nous n’oublions par notre histoire, nous l’aimons et nous tâchons d’en être dignes en prenant exemple sur ces hommes, dont les noms ont été effacés par le temps. Nous adoptons leur mode de vie et déjà nous sentons le souffle de l’espoir, celui d’un renouveau qui apportera notre félicité. Pour cela, seuls cette révolte et tout nos compagnons seront efficaces. Nos idées radicales, censées et vraies imposent la vérité autant que possible, mais pour rendre accessible cette aube nouvelle, il nous faut être plus que jamais soudés dans l’adversité, revenir à une cohésion légitime des patriotes. Nous nous devons de marcher sous une seule et même bannière ; celle de l’amour de notre terre !
Maintenant réfléchis à tout ça….
Tu vois bien que tout autour de toi est alarmant, tu ne veux pas que tes enfants subissent cette vie, toi-même tu ne la supportes plus. Nous t’offrons la possibilité de faire un choix ; celui de poursuivre lâchement ton existence sans but et de la léguer à ta descendance ou celui de t’engager réellement dans une communauté soudée dans l’action et la réflexion.
Oublie ce terme « extrême-droite » que certains nous collent, nous sommes juste identitaires, fiers de nos racines et cette vision du monde est bien plus grande que la politique actuelle   
Ne crains pas de rencontrer du racisme dans nos rangs, nous aimons notre peuple mais sommes ouverts aux autres dans la mesure du possible (c’est-à-dire que nous ne laisserons pas une autre culture que la notre s’imposer sur la terre de nos ancêtres).
Nous vivons pour un idéal sain et beau qui ramènera sur nos foyers la flamme de l’honneur et de la liberté.

 

 


Souffle le vent de la révolte, claque la bannière des insoumis !



                                                                                                                                               Benjamin pour le réveil-picard

Commenter cet article