"Plan de sauvegarde de l'emploi"...en Tunisie

Publié le par Réveil-picard

 

30/03/10 – 11h00
PARIS (NOVOpress)
– Jusqu’où le mépris de certains capitalistes pour les ouvriers et leur famille peut-il aller ?
C’est la question que l’on peut se poser en apprenant que des ex-salariés de Continental du site de Clairoix (Oise) ont reçu un courrier leur proposant de travailler dans une filiale du groupe en Tunisie, pour environ 137 euros par mois.

Voilà donc le « recyclage » proposé par la direction de Continental, le manufacturier de pneumatiques allemand, à ses ex-salariés mis au chômage il y a 1 an.

« C’est une pure provocation et je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse nous proposer un truc pareil », lance, révolté, Bernard Lens, 57 ans, en brandissant la lettre recommandée contenant l’extravagante proposition de devenir opérateur de production à Bizerte en Tunisie, pour 260 dinars mensuels, emploi régi qui plus est par la convention collective tunisienne.

En réalité cette « proposition » n’est qu’un moyen de détourner sans frais la loi qui oblige les entreprises à faire des propositions de reclassement aux employés licenciés.

[cc] Novopress.info, 2010, Article libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://paris.novopress. info]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact:

reveil-picard@hotmail.fr

Commenter cet article